Concert l’Ensemble Vocalys dans l’église Saint-Paul le 6 septembre 2019 à 18h

L’église Saint Paul ouvre exceptionnellement ses portes samedi 7 septembre 2019 à 18h pour un concert de qualité de l’Ensemble Vocalys !

Au programme des motets de la Renaissance (XVIe-XVIIe siècle) sous la direction de Mathilde de Coupigny, chef de chœur.

Entrée libre – Participation libre à la sortie

L’Ensemble Vocalys, créé en 2002 par Mathilde de Coupigny, réunit une trentaine de chanteurs, désireux de mettre leurs voix au service d’un ensemble à géométrie variable, alliant une exigence de qualité, tant sur le répertoire que sur la recherche d’une homogénéité vocale. Le choeur se produit essentiellement en Normandie, dans divers festivals (Viva Voce, Entre ciel et mer, La Lucerne, etc.) et il alterne les programmes de musique sacrée et profane. www.ensemblevocalys.wordpress.com

Mathilde de Coupigny

Après une formation vocale et musicale à la Maîtrise de Radio-France, Mathilde de Coupigny, soprano, intervient comme soliste dans de nombreux ensembles et festivals. Elle se produit également en récital dans un répertoire de musique sacrée, de mélodies et de Lieder. Titulaire du DE de professeur de chant, elle enseigne la Technique Vocale au sein de la Maîtrise du CRR de Caen.

Chef de choeur, elle a étudié́ auprès de Régine Théodoresco ; fondatrice de l’Ensemble Vocalys, elle le dirige depuis sa création en 2002. Elle dirige aussi depuis 2018 le choeur du Conservatoire de Vire. Elle est également la présidente des Vespérales, Festival de Musique Sacrée du Bocage Normand. http://vesperales.wixsite.com/lesvesperales

 

Programme

La Renaissance

Le XVIe siècle est une période riche en changements, où les arts ont connu un progrès tel, que l’on parle à leur propos d’une véritable « Renaissance ». L’invention de l’imprimerie notamment, l’une des plus grandes innovations de l’époque, permet dès lors une large diffusion de la musique et une plus grande précision dans sa transmission.

 

Le motet

À la Renaissance, le motet est un des principaux genres de la musique vocale sacrée ; l’inventivité et la maîtrise technique des compositeurs en font la forme musicale la plus diffusée en France après la chanson.

Vers le milieu du XVIe siècle, le pape désapprouve l’écriture en imitation qui empêche la compréhension du texte. Le compositeur Palestrina réussit à concilier la complexité du contrepoint avec les exigences du pape : il évite l’utilisation de sons dissonants, n’a plus recours aux cantus firmus profanes et tente de simplifier l’écriture musicale afin que le texte soit parfaitement compréhensible. Les thèmes des motets sont souvent empruntés au grégorien, ce genre étant fortement présent dans la liturgie, et certains motets sont même précédés d’une intonation grégorienne.

Dans ce programme « Renaissance » plusieurs compositeurs européens ont été choisis afin de faire entendre les couleurs harmoniques de quelques pays : l’Italie avec la pureté de Palestrina, l’Espagne avec ses phrases claires caractéristiques (Victoria), la France de l’époque de François Ier, l’Angleterre au temps d’Henri VIII et du grand schisme anglican qui a bouleversé toute la musique religieuse, et enfin l’Allemagne au temps de la Réforme où le latin fait encore office de langue « savante ». Deux pièces grégoriennes ont été adjointes à ce programme pour nous plonger dans l’atmosphère de l’époque.

Les commentaires sont clos.